Accueil - - Contact

PRESENTATION DU PROJET.



Une solution pour changer le monde est-elle possible ?

Je ne suis ni un penseur, ni un écrivain, cependant, j’ai la certitude d’avoir visualisé et formalisé une perspective singulière qui me permet de répondre à cette question par l’affirmative.

Oui, simple citoyen, je pense pouvoir apporter une alternative cohérente au capitalisme, une perspective qui s’inscrit pleinement et naturellement dans cette économie de marché qui régit à présent notre monde. Ce que je propose n’est rien de moins qu’une thèse philosophique, économique et sociale et, par voie de conséquence, un projet politique différent.

Et, pour ce qui concerne la notoriété de l’auteur, chose si peu importante lorsque l’on s’attache aux idées, je me permets toutefois un clin d’œil sur ce que MIRABEAU déjà en son temps avait suggéré à LOUIS XVI : « Sire, quand on voit où les bonnes têtes ont mené le pays, il ne serait peut-être pas inutile d’essayer les mauvaises. » Oui, n’importe qui peut avoir une idée !

Cependant, débâcle financière, taux de chômage chaotique - et, nous n’avons plus atteint le plein emploi depuis 40 ans - gonflement du nombre de travailleurs pauvres, incivilité croissante, "pouvoir d’achat" en berne... Mon propos n’est certes pas de faire une liste exhaustive de nos maux. Celle-ci du reste serait terriblement longue et bien inutile.

Chercher à refonder le capitalisme, peut-être ! Mais, peut-on encore croire que le capitalisme puisse un jour apporter à une majorité de nos concitoyens une vie édénique ?

Si l’humaniste que je suis ne peut que s’opposer au capitalisme, je suis pourtant l’ardent défenseur du système capitaliste. La phrase peut sembler anodine mais elle contient une nuance fondamentale révélatrice.

Si le capitalisme a été le facteur d’une incontestable avancée pour la civilisation et la source d’un développement sans équivalent, s’il a induit un dynamisme redoutable, créateur d’innovation, de richesses et de prospérité, les murs de ce système montraient déjà il y a trente ans des fissures devenues depuis béantes. L’édifice a amorcé depuis le début des années 2000 une phase de plus en plus alarmante, pour ne pas parler, en France, des prémices d’un effondrement, celui-ci s’accentuant fin 2008. Ce système économique dominant est-il appelé à perdurer ad vitam aeternam sans une autre voie plus apte à séduire les aspirations humaines ?

J’ose prétendre que non !


Abolirons-nous le capitalisme comme nous avons aboli l’esclavage ?

Les citoyens seront-ils seuls juges ? « Si une idée n’est pas complètement absurde, elle n’a aucune chance de représenter un espoir. » avançait Albert EINSTEIN.

Dans un document principal, en me fondant sur des perspectives historiques, je montre les contradictions insurmontables du système actuel et je présente une alternative décrivant de manière théorique mais également concrète, le moyen de conduire le changement et les évolutions.

C’est à ma connaissance, la seule visée qui traite ainsi de nos problèmes quotidiens avec à la fois une vue aussi précise et aussi large et qui, surtout, débouche sur une solution adaptée.

Ce document s’adresse à tous les citoyens désireux de réfléchir sur notre condition sociale ainsi que sur l’avenir de l’humanité. Mais peut-être, en priorité, à nos hommes et nos femmes politiques.

Préalablement, je propose un synopsis qui permet une vue d’ensemble succincte de ce qui peut nous attendre si l’on se lance dans une autre direction de réflexion.



Accueil